Tweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on LinkedInShare on FacebookShare on Google+

Une réanalyse océanique fournit une série temporelle cohérente des propriétés océaniques permettant d’appréhender et de suivre leur évolution avec le temps. Les sorties générées par le modèle numérique de circulation générale d’océan simulent l’évolution des propriétés physiques de l’océan. Elles sont combinées à des observations satellite et Insitu afin de générer une estimation synthétique de l’état de l’océan, i.e. de la température, salinité, vitesse des courants, hauteur de mer et étendue, concentration et épaisseur de la glace de mer.

  • La réanalyse globale réalisée à Mercator Ocean se nomme GLORYS. Plusieurs versions de cette réanalyse existe. GLORYS se présente avec une grille de résolution horizontale au 1/4° (eddy-permitting). Elle a pour objectif de décrire l’état moyen et la variabilité de la circulation océanique (incluant une partie de la méso-échelle) sur les deux dernières décennies, et ce en utilisant notemment les mesures des satellites altimétriques qui fournissent une information cohérente sur la méso-échelle depuis 1993.
  • GLORYS est née de l’effort conjoint des équipes de Mercator Ocean à Toulouse, de la communauté de recherche scientifique représentée par le CNRS à Grenoble et Brest, du centre de données Insitu CORIOLIS à Brest et de CLS à Toulouse. GLORYS est financée respectivement par le Groupe Mission Mercator Coriolis (GMMC), par l’INSU-CNRS, par ‘European Community’s Seventh Framework Programme FP7/2007-2013 under grant agreement n°218812 (MyOcean)’ et actuellement par le Copernicus Marine Environment Monitoring Service (CMEMS).
  • GLORYS participe aussi aux programmes internationaux GodaeOceanview et CLIVAR, la réalisation des simulations de réanalyses globales étant coordonnée par le « Global Synthesis and Observervations Panel (GSOP) ».

Le modèle numérique utilisé pour GLORYS est le modèle NEMO sous la configuration ORCA025 développé dans le cadre du consortium DRAKKAR (couverture globale avec glace de mer, grille 1/4°). Les conditions de surface sont dérivées de la réanalyse atmosphérique ECMWF. Les données assimilées sont les profils Insitu de température et salinité, la température de surface (SST) satellite et les anomalies de hauteur de mer le long de la trace du satellite. La méthode d’assimilation de données utilise un filtre de Kalman d’ordre réduit avec la formulation SEEK.
G2V1curent
Vitesse des courants réanalysée (m/s) à 97m de profondeur le 3 mai 2003 avec GLORYS2V1