Ressources Marines

Tweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on LinkedInShare on FacebookShare on Google+

Tout comme la chimie de l’atmosphère a pu bénéficier il y a une vingtaine d’années des modèles de prévision numériques du temps, la biogéochimie connaît également un nouvel essor grâce à la venue de systèmes comme ceux de Mercator Océan. Mais les modèles biogéochimiques sont particulièrement délicats à mettre en oeuvre puisqu’ils ont l’ambition de modéliser rien moins que le vivant !

En faisant du phytoplancton ou de la productivité primaire des variables au même titre que la température ou la salinité, ces modèles seront un jour capables de prédire des « blooms » de chlorophylle dans n’importe quelle zone de l’océan. Nous n’en sommes pas là mais la marche d’approche a commencé. C’est ainsi que Mercator Océan est partenaire d’une expérience couplant les sorties de ses modèles à des modèles biogéochimiques dans le programme Mercator Vert. Ces modèles mettent en œuvre vingt quatre constituants biogéochimiques incluant le cycle du Carbone et de l’oxygène ainsi que l’acidité océanique. Parmi eux aussi, la chlorophylle est un composant particulièrement intéressant à prendre en compte, d’une part pour son importance dans le « bilan de santé » de la mer (la chlorophylle est présente à travers le phytoplancton qui est le premier maillon de la chaine alimentaire), d’autre part pour les services d’aide à la pêche (là où se trouve le phytoplancton, se trouvent donc les poissons…) et enfin car c’est une donnée observable en temps réel par satellite. Les modèles d’évolution de la chlorophylle peuvent ainsi être validés.

Offre sur catalogue

Copernicus Marine Environment Monitoring Service

Accédez au portail Copernicus Marine Service et téléchargez gratuitement les produits océanographiques du catalogue.

Cliquez ici

Offre sur-mesure

Mercator Océan

Découvrez des illustrations de services sur-mesure fournis par Mercator Océan.

Cliquez ici