ARMINES – PARISTECH – projet I2C

Xavier Chaze 
ARMINES

Contexte

Depuis 2010 ARMINES participe au projet I2C financé par l’Union Européenne pour une durée de 4 ans. Le projet européen I2C vise à développer un prototype de système de surveillance maritime permettant des analyses précises sur la situation du trafic maritime en temps réel. Dans le cadre de ce projet, ARMINES intervient notamment lors de la caractérisation de la situation du trafic maritime. Dans ce but, ARMINES s’est proposé d’exploiter des données relatives aux courants de surface (vitesse, direction) afin de contribuer à une meilleure connaissance du contexte océanographique.

Résultats

Les données Mercator-Ocean déjà exploitées ont permis de mettre au point une première chaîne de traitement visant à intégrer ces données au sein d’un prototype de serveur cartographique. Ainsi intégrées au serveur cartographique, il est possible d’effectuer des requêtes sur la couche de données, via des web services, pour filtrer et/ou interroger les données résultantes. Les différentes requêtes possibles permettent ainsi de, paramétrer et afficher une représentation cartographique des données, d’effectuer des requêtes attributaires et interroger les attributs significatifs des données et de réaliser des requêtes spatiales (intersection avec d’autres couches de données, etc.)Dans le cadre du projet I2C et du développement du prototype en cours, les partenaires du projet peuvent ainsi visualiser sous une forme cartographique les donnés et consulter ponctuellement (en une position donnée en Longitude-Latitude) les valeurs de direction et de vitesse des courants de surface.

Utilisation

Mise au point serveurs de cartes utilisant les courants Mercator

Produits utilisés

Temps réel (2010-2014) et temps différé des moyennes quotidiennes de courants de surface et de SSH issus du système régional opérationnel au 1/12° PSY2V4 en Méditerranée.

Pour en savoir plus :

Menu