Dans le monde, chaque pays côtier est susceptible de développer des activités marines visant à assurer la sécurité nationale, la protection de l’environnement et le développement économique maritime. Des activités telles que (pour n’en citer que quelques-unes) la recherche et le sauvetage, la surveillance des marées noires, la surveillance des ondes de tempête, la prévision des courants océaniques et des vagues, l’énergie marine renouvelable ou le développement de l’aquaculture, nécessitent de surveiller et de prévoir quotidiennement l’état de l’océan pour les océans Bleu (courants océaniques et vagues), Blanc (glace de mer) et Vert (chlorophylle et nutriments). Cette capacité de surveillance des océans est appelée océanographie opérationnelle et peut être développée à l’échelle nationale pour compléter le centre national de prévisions météorologiques. Les pays en développement ont un grand besoin de renforcer cette capacité et de développer leur centre national d’océanographie opérationnelle.

La Commission Océanographie Intergouvernementale (UNESCO) et le Système mondial d’observation de l’océan (GOOS) ont formé une équipe rassemblant des experts sur les système de prévision océanographique opérationnelle (ETOOFS). Ce groupe rassemble des experts représentants chaque continent et qui sont fortement motivés pour partager et améliorer leur expérience, et les compétences nécessaires pour aider les pays en développement à construire leurs centres nationaux d’océanographie opérationnelle. Pierre Bahurel, directeur général de Mercator Océan international, est le président de ce groupe. Ainsi, Mercator Océan soutient le développement d’une telle initiative en :
– Contribuant à de nombreux chapitres du « Guide sur l’océanographie opérationnelle et les systèmes de prévision » qui est coordonné par ETOOFS. Ce guide vise à établir des normes et des bonnes pratiques pour construire un service d’océanographie opérationnelle et sera publié à la fin de 2021.
– Créer un livret qui résumera les principales idées du guide.
– L’élaboration d’un atelier de développement des capacités qui aura lieu en juin 2021. Son but sera de donner au participant un bon aperçu des principales étapes scientifiques et de sensibilisation pour mettre en place un service d’océanographie opérationnelle.

Le livret est désormais disponible! Celui-ci est interactif, n’hésitez pas à cliquer:

Menu